FAQ

Nous rassemblons les questions fréquemment posées ici…

Q: J’aimerais me lancer dans le projet d’une Tiny House et j’aimerais trouver un terrain pour la placer. Est-ce que je peux le placer chez vous? 
R: Nous sommes en ce moment même en train de réaliser un dossier en vue de présenter notre projet à la commune. Dans ce projet, il y aura probablement de l’habitat réversible. Cela dit il s’agira d’habitations liées au projet agricole, et destinées à accueillir ceux qui travailleront, ponctuellement ou non, sur le site.

Q: J’aimerais rejoindre votre projet en tant que résident, mais je ne sais pas si on est un ‘match’. Comment choisissez-vous les personnes qui pourront y résider?
R: Nous préparons un processus facilité en groupe qui démarre en septembre pour mettre ensemble les besoins et les possibilités de chacun.e à contribuer au projet. Grâce à ce processus, nous allons co-construire le projet, sur les plans pratiques et philosophique. Si vous avez envie de rejoindre le processus, merci de nous contacter via le formulaire.

Q: Comment puis-je contribuer au projet sans y résider?
R: Nous développons divers partenariats avec des associations, des entreprises et des collectivités territoriales. Veuillez entrer vos coordonnées ici ou nous contacter par mail. Pour éviter tout faux départ, ou incompréhension, merci de prendre connaissance du projet sur notre site web. Nous sommes à votre disposition pour d’éventuelles clarifications.

Q: Comment puis-je financer mes moyens de subsistance à la Ferme du Bout du Monde?
R: La ferme du bout du monde est une proposition d’eco-habitat partagé, toute personne qui nous rejoint doit être en mesure de générer ses propres moyens de subsistance. En effet nous ne sommes pas en mesure d’offrir pour le moment d’emplois rémunérés. Il existe aussi la possibilité que l’écolieu héberge les activités économiques de résidents, sous réserve que celles-ci soient cohérentes avec la philosophie du lieu. Pour plus d’infos, contactez nous.

Q: Qu’est-ce que votre définition d’un écolieu’?
R: Nous suivons la définition de Global Ecovillage Network, qui est ‘une communauté intentionnelle, traditionnelle ou urbaine qui est consciemment conçue à travers des processus participatifs locaux dans les quatre dimensions de la durabilité (sociale, culturelle, écologique et économique) pour régénérer les environnements sociaux et naturels.’